UFC QUE CHOISIR CORRÈZE

Échos de nos permanences

Malfaçons – Travaux non conformes au devis

Notre adhérente des environs d’Uzerche avait commandé à un artisan peintre en bâtiment la réfection de son portail d’entrée. Devis accepté en mars, travaux effectués dans la foulée et payés en juin, sans réserve.

Au mois de septembre, soit moins de 4 mois après la fin des travaux, des traces de rouille apparaissent sur le portail et notre adhérente, avec notre appui, interpelle l’artisan qui ne bouge pas. Nous conseillons à notre adhérente de faire procéder à un constat d’huissier, lequel intervient en mai de l’année suivante et constate des points de rouille sur le portail. Mais, malgré nos diverses interventions, l’artisan ne bouge toujours pas. Lire la suite…

 Démarchage à domicile – Chèque d’acompte – Nullité

Notre adhérente, vivant seule à la campagne, est peut-être une spécialiste du nettoyage de la cuisine et de la salle de bains, mais elle est totalement désemparée quand il s’agit de l’entretien de la toiture et des façades de sa maison. Aussi quand elle a reçu la visite d’un charmant jeune homme en cet automne 2019, elle lui a fait totale confiance lorsque ce dernier l’a convaincue qu’il fallait tout refaire ! Le bonimenteur n’y a pas été avec le dos de la cuillère : notre adhérente s’est retrouvée avec deux devis pour un total de 26.500 euros et le vendeur de vent est reparti avec deux chèques d’acompte et un dossier de demande de crédit à hauteur de 100% du total de la dépense. Lire la suite…

Escroquerie au (faux) chèque de banque

Par l’intermédiaire d’un célèbre site de petites annonces gratuites, un consommateur briviste avait vendu son automobile (une marque premium allemande) et avait trouvé un acquéreur qui n’habitait pas la région. Un samedi, notre vendeur va accueillir l’acheteur à la descente du train, vérifie son identité avec une CNI, vérifie son adresse avec une quittance d’électricité, et, en échange d’un chèque de banque du montant convenu, donne les papiers et les clés de sa voiture à l’acheteur qui s’en va au volant du véhicule. La conscience tranquille, notre consommateur va immédiatement déposer le chèque chez son banquier. Hélas, quelques jours après, il apprend que le chèque est impayé parce que c’est un faux chèque de banque. Lire la suite…

Arnaque au Ping Call

Le ping call est une technique qui consiste à inciter un consommateur à appeler un numéro de téléphone qui est un numéro surtaxé (c’est-à-dire qui commence par 08….). Quelques fois, il s’agit d’une seule sonnerie et le consommateur n’a pas le temps de décrocher : il rappelle donc ce numéro et, ce faisant, il fait comme des milliers et des milliers d’autres consommateurs en donnant 80 cts d’euro au numéro surtaxé, plus le prix normal de la communication ! Calculez vous-même le rendement de l’arnaque. Lire la suite…

Panneaux photovoltaïques : une décision des tribunaux

Suite à un démarchage à domicile, un adhérent commande un ballon thermodynamique et des panneaux photovoltaïques, le tout étant bien entendu financé 100 % à crédit.
Le ballon thermodynamique ne sera jamais livré et les panneaux photovoltaïques ne seront jamais raccordés. Mais les échéances du crédit sont là et notre adhérent, désemparé, s’adresse à nous. Nos tentatives amiables auprès de la société FRANCE SOLAIRE et la Banque SOLFEA (filiale spécialisée de la BNP) n’aboutissant pas, nous conseillons la voie judiciaire à notre adhérent. Lire la suite …